La Ford Puma renaît en tant que SUV

224

Dire que Ford sortait avant-hier les grands moyens lors de son quatrième évènement Go Further-event, est un euphémisme de taille. Alors que nous nous remettions à peine de la découverte des nouveaux Kuga et Explorer, des nouvelles mécaniques mild hybride, hybrides et plug-in hybrides, d’un prototype de Transit complètement électrique, la marque à l’Ovale Bleu lançait encore, à la façon d’Apple, une proie dans la cage aux lions : une toute nouvelle Puma, qui se réincarnera en fin d’année… en SUV compact. Et nous en avons les premières photos !

Sortez votre boulier ! Avec les Fiesta Active, Focus Active, Ecosport, Kuga et Edge – nous arrivons à cinq -, Ford comptait déjà une bande de SUV considérable. Depuis mardi, nous savons que d’ici la fin de l’année, arriveront un Explorer à sept places – ça fait six – et une compacte Puma. Cette dernière n’a plus rien à voir avec le coupé compact de la fin des années 90, mais devient – dixit Ford –  » un crossover compact et athlétique avec des traits de SUV qui le placent entre les Ecosport et le nouveau Kuga ». Ou, pour le formuler à notre manière : une Ecosport, mais en mieux. Et quand même un peu plus grande, si nous pouvons nous baser sur le volume de coffre de 456 l. Le design apparaît soigné, bien qu’entre les rideaux de fumées et les faisceaux lasers nous n’ayons pas pu dévisager l’engin à notre guise…

Non, la Ford Puma n’a pas dévoilé grand chose lors de sa première apparition publique. Nous retenons toutefois les blocs optiques ovoïdes à l’arrière, un élément de design qu’aucun autre modèle de la marque n’avait arboré jusqu’ici.

Hybride

Bien plus essentiel, comme les Fiesta et Focus, elle adopte une motorisation mild hybrid. Celle-ci se compose d’un trois cylindres EcoBoost, et est assistée d’un alterno-démarreur mû par une chaîne et alimenté par une batterie 48V. Grâce à ce soutien électrique les ingénieurs ont saisi la chance de pouvoir monter un plus grand turbo – sachant que le turbo-lag serait compensé par la poussée électrique au démarrage – de sorte que la puissance totale grimpe à 155 ch. Pas mal pour un petit mille