Pour nous aussi : la Ford Explorer PHEV

156

Si l’Explorer faisait partie des meubles aux States, Ford craignait que les chances de survies du SUV à sept places soient limitées sur le Vieux Continent. A raison d’ailleurs, à moins d’y connecter une prise.

Vous souvenez-vous de la stratégie « One Ford » de 2007 ? Ford devenait l’un des rares constructeurs à commercialiser ses véhicules à l’échelon mondial. C’était l’un des chevaux de bataille du CEO de l’époque, Allan Mullaly, devant permettre à Ford de s’extraire de la plus grande crise économique de l’époque récente. Aujourd’hui, Ford mise sur d’autres chevaux – en cherchant par exemple des rapprochements avec Volkswagen – mais en se concentrant sur la surveillance de ses coûts, certainement en cette période d’électrification, plus importante que jamais. Et pourquoi devrait-on développer de coûteux SUV électrifiés pour l’Europe, alors qu’une base parfaite circule déjà ailleurs ? Faites entrer la Ford Explorer… PHEV.

Pour faire rentrer l’Explorer de 5 m de long et de 2 m de large dans l’esprit et le porte-monnaie du consommateur européen, le moteur 3 litres V6 de 350 ch est assisté par un moteur électrique de 100 ch. Cette combinaison, intégrant également un pack de batteries de 13,1 kWh, génère un total de 450 ch et non moins de 840 Nm de couple, de quoi tracter 2,5 tonnes de caravane, de bateau de plaisance ou d’Audi e-tron. Ford annonce un rayon d’action de minimum 40 km, la norme d’émission grimpant à 3,4 l/100 km (78 g CO2/km).

L’Explorer PHEV a en série droit à une boîte automatique à dix rapports avec double embrayage, qui répartit la puissance disponible sur le sur les quatre roues. La distribution de celle-ci est fonction des sept modes de conduite et de l’état de charge de la batterie, que vous pourrez gérer via les modes EV Now, EV Later ou EV Charge qui parlent d’eux-même. L’architecture hybride parallèle permet également de bénéficier de toute la puissance disponible combinée, quand les conditions de circulations l’exigent.

Navire de luxe

Derrière sa facade américaine, se cache un cocon particulièrement spacieux et luxueux. C’est ainsi qu’il y a de la place pour sept passagers, le coffre pouvant accueillir jusqu’à 2.274 l de vos biens, toutes banquettes rabattues bien entendu. Besoin de plus de place ? Pas de stress ! Vous pourrez encore trouver 123 l d’espaces de rangement.

Côté confort, l’Explorer PHEV dispose de sièges réglables en 10 directions, avec chauffage et ventilation, un deuxième rang chauffant, comme le volant et la recharge de smartphones sans fil. Les définitions Platinum sont par ailleurs équipées d’une sono B&O, comptant 14 haut-parleurs et une puissance de 1.000 watt. Les prix de l’Explorer PHEV ne sont pas encore connus, mais sa commercialisation débutera en fin d’année.