2019 Chinese Grand Prix, Sunday - Wolfgang Wilhelm

Tous les projecteurs étaient tournés vers le circuit de Shangai ce week-end. Le tracé chinois avait l’honneur d’accueillir la 1000ème course de l’histoire de la Formule 1. Un moment d’histoire dont s’est emparé Lewis Hamilton en signant le 75ème succès de sa carrière.

Les Flèches d’Argent brillent de 1000 feux !

Le constat est sans appel ! Les troupes de Mercedes ont totalement écrasé Ferrari pour signer leur troisième doublé consécutif de la saison. Bottas-Hamilton, dans cet ordre, ça n’aura duré que quelques centaines de mètres. Le #44 a rapidement remis les pendules à l’heure en dépassant son coéquipier et poleman finlandais dès le premier virage. La suite ne fut qu’un long fleuve tranquille pour le Britannique. Les troupes de Toto Wolf ont encore démontré toute leur supériorité avec un double pit-stop magistralement exécuté, en guise d’humiliation pour Ferrari…  

Ferrari dans les cordes

(Photo by Charles Coates/Getty Images)

Mama mia… La crise annoncée après la contreperformance de Melbourne commence à se confirmer. Certes, une victoire de Leclerc à Bahreïn aurait certainement pu éteindre ce début d’incendie mais force est de constater que le feu a retrouvé un second souffle à Shangai. Rapides le vendredi, un peu moins le samedi pour finalement s’écrouler le dimanche, les Rouges n’ont tout simplement pas fait le poids ce WE. La logique voudrait que l’équipe ne fasse qu’un afin d’unir ses forces face à Mercedes, mais la nouvelle consigne d’équipe adressée à Leclerc pour laisser passer Vettel dix tours après le départ ne va pas arranger l’ambiance en interne. Bien aidé par la Scuderia, Verstappen a ramené la 4ème place et quitte la Chine en troisième position du championnat pilote. Invraisemblable.

Les Buzzers

Daniel Ricciardo (AUS) Renault F1 Team RS19. Chinese Grand Prix, Sunday 14th April 2019. Shanghai, China.
  1. Ricciardo recolle au peloton. Après des débuts compliqués, en manque de rythme par rapport à son coéquipier Hulkenberg, Daniel Ricciardo semble petit à petit apprivoiser sa Renault. En attendant les beaux jours, l’Australien termine 7ème, « best of the rest ». Attention à la fiabilité pour l’écurie française, Nico Hulkenberg a encore abandonné…
  2. Alex Albon, de zéro à héros. N’ayant pas pris part à la qualification à la suite de son énorme crash en essais libres 3 le samedi matin, le pilote Torro Rosso était contraint de s’élancer des stands. Auteur d’une belle remonté, il résistait à Grosjean dans les derniers tours afin d’inscrire le point de la 10ème place. Une performance qui lui permettra d’être nommé pilote du jour. Un excellent début de saison à souligner !

3. Mercedes, intraitable. 3 doublés en 3 courses, cela n’a plus été vu depuis le superbe début de saison de Williams en 1992… À l’époque, l’écurie britannique avait remporté les deux championnats avec un certain Nigel Mansell derrière le volant…

Les Busés

  1. Le mystère Haas. L’équipe américaine avait bien commencé sa campagne 2019 avec une très belle 6ème place signée par Magnussen à Melbourne. Après une course catastrophique à Bahreïn, les difficultés continuent. Personne ne semble réellement comprendre pourquoi !?
  2. Daniil « Torpedo » Kvyat, le retour. Le russe est de retour à ses premiers amours avec une nouvelle manœuvre périlleuse qui ne manquait pas d’endommager les deux McLaren au départ. Un vol plané que Lando Norris ne risque pas d’oublier de sitôt !

3. Un 1000ème GP insipide. Après l’excellente course à Bahreïn, tous s’attendait à un spectacle d’envergure pour célébrer la millième de la catégorie reine du sport automobile. Dommage ! Espérons que Bakou, dans deux semaines, rende son intérêt au championnat.

CLASSEMENT DE LA COURSE

CLASSEMENT CHAMPIONNAT