Mini peaufine la Clubman

288

La Mini Clubman, un break lifestyle qui doit plus à son style qu’à sa fonctionnalité, se renouvèle. Elle n’est pas plus pratique que par le passé, mais compte sur un équipement amélioré et un nouveau look.

Le renouvellement esthétique le plus spectaculaire est bien entendu incarné par l’adoption des blocs optiques arrière inspirés de l’Union Jack (une option, ça va de soi). Pour le reste, il faudra vous concentrer sur la calandre redessinée, les phares à LED à fonction matricielle et les nouveaux antibrouillards.

S’ajoutent également de nouvelles teintes de carrosserie (Indian Summer Red, British Racing Green of MINI Yours Enigmatic Black). Pour les Clubman Cooper S et Cooper SD Clubman il y a également le choix d’une finition Piano Black, impliquant des entourages de phares, de feux arrière et une calandre en noir brillant au lieu du chrome.

A l’intérieur, Mini propose de nouveaux habillages intérieurs enjolivés de motifs Union Jack dans les appuies-têtes, ainsi que ne nouvelles possibilités de personnalisation et de nouveaux habillages en cuir. La connectivité évolue également, avec de nouvelles fonctions de navigation et de confort via la Connected App de Mini.

Nouveau châssis sport

Techniquement parlant, le nouveau châssis sport a droit aux amortisseurs adaptatifs avec une suspension rabaissées de 10 mm. La palette mécanique est intégralement transférée de l’actuelle Clubman : en essence les One (102 ch), Cooper (136 ch) et Cooper S (192 ch), et en diesel la One D (116 ch), Cooper D (150 ch) ou Cooper SD (190 ch). Les deux versions S sont disponibles en option avec la transmission intégrale ALL4, et sont dans ce cas accouplés en série avec la transmission automatique Steptronic à huit rapports. Pour les One, One D, Cooper et Cooper S, la boîte sept automatique reste parmi les options.