GP d’Azerbaïdjan : la revanche de Bottas !

179
2019 Azerbaijan Grand Prix, Sunday – Steve Etherington

Un an après sa crevaison à la fin d’une course folle, Valtteri Bottas s’est imposé dans le calme absolu à Bakou. Mercedes inscrit un quatrième doublé consécutif et réalise par la même occasion le meilleur début de saison de l’Histoire. Vettel termine une nouvelle fois 3ème et Leclerc, 5ème, paie son erreur du samedi après-midi. Verstappen, 4ème, maintient Red Bull sur le droit chemin en attendant les jours meilleurs.

Mercedes et les autres

2019 Azerbaijan Grand Prix, Sunday – LAT Images

Pas de feux d’artifice cette année dans les rues de Bakou. Rien ni personne pour venir perturber l’hégémonie Mercedes. Même si le départ disputé entre Hamilton et Bottas pouvait laisser entrevoir une bagarre entre les deux pilotes argentés, la suite de la course ne fut pas du même acabit. Bottas s’échappait rapidement et imposait sa loi à son coéquipier britannique. Derrière, les dépassements n’ont pas été rares mais le DRS a rendu les manœuvres bien trop aisés et n’aidait en rien le « spectacle ». Le retour de Lewis Hamilton sur son homologue finlandais en fin de GP n’y changeait rien. Bottas remporte la 5ème course de sa carrière et reprend la tête du championnat.

Ferrari, impuissance 4

F1 Grand Prix of Azerbaijan at Baku City Circuit on April 28, 2019 in Baku, Azerbaijan. (Photo by Dan Istitene/Getty Images)

Tout avait pourtant bien commencé. Un tracé tortueux par endroits, extrêmement rapide à d’autres, c’était le terrain de jeu idéal pour les voitures rouges de Mattia Binotto. Malheureusement, la supériorité du moteur Ferrari n’aura pas eu raison du châssis Mercedes. Leclerc dans le mur en qualification, Vettel impuissant en course, on ne parle même plus de crise pour Ferrari. Courir dans tous les sens pour trouver des responsables à ce médiocre début de saison n’y changera rien. Distancé à plus de 74 points derrière Mercedes, la Scuderia semble bien loin des promesses affichées lors des tests hivernaux…

Les buzzers

1. Mercedes s’envole. Cela devient une habitude. Le vendredi, ils ont caché leur jeu. Ils sont sortis du bois le samedi après-midi pour ensuite donner la leçon le dimanche. Attention tout de même au futur duel Bottas/Hamilton qui pourrait venir enrayer la machine…

Sergio Perez, Racing Point RP19

2. « Bon coup » pour Perez. Avant cette édition 2019, le Mexicain était le seul pilote à être monté deux fois sur le podium en Azerbaïdjan en 2016 et 2018. Il démontre une nouvelle fois son agilité sur ce circuit en terminant à une excellente 6ème place.

3. McLaren fait coup double. Voir l’arrivée avec les deux pilotes dans les points, pour l’écurie britannique, ce n’était plus arrivé depuis… Bakou 2018 ! Un an après, les troupes de Woking réitèrent la performance et semblent en bonne voie pour continuer sur cette lancée.

Les busés

1. Leclerc commet l’erreur qui coûte cher. Avec son crash en qualification alors qu’il semblait être en mesure de jouer la pôle, le Monégasque est encore passé à coté d’une belle occasion de briller. Sa course s’est basée sur un coup de poker, mais le paramètre Safety Car ne lui a pas été favorable… C’est comme ça qu’on apprend !

2. Kubica pose question. Il est vrai que l’écurie Williams est complétement larguée cette saison, mais le polonais l’est tout autant par rapport à son jeune coéquipier Russel. Et son récent crash en qualification ne risque pas de jouer en sa faveur.

3. Ricciardo n’assure pas ses arrières. On a beau faire partie des 20 meilleurs pilotes du monde, une marche arrière reste dangereuse. Cette manœuvre peut faire sourire mais Ricciardo écopera tout de même de 3 places de pénalités au prochain GP. Difficile début de saison chez Renault pour l’Australien…

CLASSEMENT

Twitter @F1