Les deux Toyota ont, comme prévu, dominé les essais qualificatifs des Total 6 Heures de Spa, avant-dernière manche du championnat du monde d’endurance WEC. Mais la principale interrogation porte maintenant sur le temps qu’il fera demain pour la course. Nos deux compatriotes au départ (Stoffel Vandoorne et Maxime Martin) vont peut-être devoir affronter… la neige.

Avec des températures minima de 2 degrés cette nuit il pourrait en effet neiger sur les hauteurs de Francorchamps. Pas de quoi empêcher la course de se dérouler l’après-midi, mais les températures anormalement basses annoncées sur les Ardennes et les fortes chutes de pluie annoncées vont poser un sérieux problème aux pilotes pour amener leurs pneumatiques à température. Cela pourrait conduire à quelques écarts de conduite spectaculaires…

En attendant, sur piste fraiche mais sèche, ce sont les deux Toyota qui ont dominé les essais qualificatifs. La #7 de Kobayashi, Conway et Lopez a battu le temps de la pole position de l’an dernier, devançant la #8 de Buemi, Alonso et Nakajima. Les LMP1 non hybrides ne sont pas très loin, avec deux BR et deux Rebellion entre la 3e et la 6e place et en particulier la BR #11 de Stoffel Vandoorne qui prendra le départ en 5e position. Vandoorne lui-même n’a réalisé qu’un seul tour de qualification, à une demi-seconde du temps de référence de son équipier russe Vitali Petrov. Rappelons qu’il n’avait jamais mis les pieds dans le baque d’un prototype avant jeudi dernier. Toujours en LMP1, la ByKolles #4 a été reléguée à 8 secondes et demi de la pole, mais l’équipe autrichienne inaugure à Spa un tout nouveau moteur Gibson qui remplace son ancien moteur Nissan.

Dans les trois autres catégories, les temps de référence ont aussi été battus par G-Drive Racing en LMP2, Ford en GTE Pro et TF Sport en GTE Am. Dans le clan belge, on se réjouira particulièrement du temps réussi par Maxime Martin sur son Aston-Martin Vantage AMR, deuxième de la catégorie GTE Pro à moins d’un dixième de la Ford de Priaulx – Tincknell. Voilà qui promet pour la course de demain…