Hyundai étend l’autonomie de l’Ioniq Electric

395

Après le lifting de l’Ioniq hybride et de l’Ioniq hybride plug-in, la version électrique va également recevoir une mise à jour. La capacité de la batterie passe de 28 à 38,3 kW, de quoi assurer une autonomie (réelle) de 300 kilomètres.

A trois ans seulement l’Ioniq Electric avait déjà besoin d’une mise à jour de milieu de vie. La concurrence n’a pas attendu son tour. Du coup, les Coréens, tout comme la Nissan Leaf et la BMW i3, lancent une batterie de plus grande capacité pour pouvoir rendre leurs coups de griffes aux jeunes lions du règne des EV. Concrètement, il s’agit de la batterie de 39 kWh que l’on trouve également dans la Kona Electric. Elle offre une autonomie d’environ 300 kilomètres, soit 50 de plus que l’actuelle Ioniq. Le moteur électrique gagne également une poignée de chevaux (136 contre 120), tandis que le chargeur intégré peut maintenant  » ravitailler  » non pas 6,6, mais 7,2 kW de puissance.

En plus de la mise à niveau technique, la nouvelle Ioniq a été légèrement repoudré et dévoile un habitacle amélioré. Il abrite désormais un écran tactile flottant de 10,25 pouces (en option). Sous le nom de Blue Link, Hyundai propose également d’autres solutions de connectivité qui permettent aux propriétaires de visualiser le niveau de charge via leur smartphone ou d’activer à distance des fonctions de confort telles que la climatisation et le dégivrage du pare-brise.