24 Heures du Mans H+21 : les positions semblent figées

413

Peu de changements majeurs depuis huit heures du matin, et il n’y a plus guère qu’en catégorie GTE Pro que l’on pourrait encore assister à du changement. Ce qui signifie que la troisième place du podium est plus que jamais promise à Stoffel Vandoorne.

Chez Toyota, on se dirige vers un partage de frères : à la #7 la victoire aux 24 Heures du Mans, à la #8 le championnat du monde des pilotes. Sous réserve d’une surprise de dernière minute bien entendu. La BR #11 se rapproche également de la troisième place du podium, ce qui permettrait à Stoffel Vandoorne de signer le meilleur résultat d’un pilote belge au Mans depuis la troisième place d’Eric Van de Poele sur Bentley en 2001.

En LMP2 et en GTE Am, les vainqueurs probables sont l’Alpine #36 et la Ford GT #85, mais il reste un certain suspense en GTE Pro. A trois heures de l’arrivée, c’est la Ferrari 488 #51 qui menait peu avant midi devant la Corvette #83, mais Jan Magnussen a envoyé son Américaine dans le mur à la sortie des virages Porsche et perdu toute chance de victoire. C’est donc Porsche qui récupère la deuxième place de catégorie avec la 911 RSR #91, mais cette voiture a malheureusement perdu le contact avec la Ferrari #51 en loupant la bonne Safety Car lors de la dernière neutralisation de la course. Dans cette catégorie, Laurens Vanthoor et Maxime Martin sont toujours en course, mais à d’anonymes 12e et 14e places. Ils peuvent juste espérer atteindre la ligne d’arrivée… ce qui constitue déjà un accomplissement pour tout pilote qui se respecte.