Voici les 5 délices de la Zoute Sale (11/10)

1243

Ce n’est pas tous les jours que les classic cars les plus exclusives du monde débarquent dans notre pays. Et qu’elles y sont mises en vente !   Cela ne se passe en réalité qu’une fois par an : à la Zoute Sale organisée par Bonhams. Ces en chères ont lieu le vendredi 11 octobre sur l’Albertplein à Knokke. Notre rédaction a déjà sélectionné les cinq pièces de collection les plus recherchées.

Ferrari 275 GTB/2 Alloy Long-Nose ‘65

La voiture qui apparaîtra sur la couverture du catalogue officiel de Bonhams cette année – et qui sera probablement aussi le point d’orgue de la vente aux enchères – est une éblouissante Ferrari 275 GTB/2 dans sa version « Longnose », l’un des modèles les plus recherchés des années pionnières d’Enzo Ferrari. La voiture en question, avec ses numéros de série obligatoires (un historique gardé par le département Ferrari Classiche et un passeport FIA Historic) doit son état exceptionnel à l’ancien propriétaire Gregory Noblet, fils du pilote Ferrari GTO, Pierre Noblet. Noblet jr. n’a pas ménagé ses efforts pour redessiner la 275 GTB avant de briller dans des classiques comme Le Mans Classic, le Tour Auto, le Tour d’Espana et le Shell Ferrari Historic Challenge. Il n’y a pas de prix fixe officiel pour le moment. Mais il y a deux ans, une « Longnose » similaire a été vendue par Bonhams pour… 3 millions de dollars. Juste pour que vous sachiez….

Invicta S-Type ‘Low Chassis’ ‘31

Bien qu’Invicta ne soit qu’un petit constructeur automobile britannique qui n’a pas assemblé plus de 1000 voitures dans l’entre-deux-guerres, la marque peut encore aujourd’hui compter sur une base de fans fidèles dans le monde des collectionneurs. C’est surtout la S-Type des années 1930 avec son moteur Meadows 4½ litres, qui a remporté le prestigieux Rallye Monte-Carlo en 1931, qui fait encore rêver. En octobre, vous pourrez acheter à Knokke l’un des 75 exemplaires produits, bien que la ‘S080’ se vendra à un prix élevé. Bonhams s’attend à ce que la voiture rapporte environ un million d’euros.

Ferrari 250 GT Cabriolet S2 ‘60

Tout comme les années précédentes, Bonhams tentera cette année encore de mettre en valeur la « Belgian Touch » afin de séduire les nombreux « collectionneurs locaux ». La Ferrari 250 GT décapotable de 1960 est la voiture aux accents belges qui attire le plus l’attention. Elle a été livrée par le célèbre concessionnaire Ferrari Jacques Swaters à Jean Blaton, l’un des plus grands coureurs d’endurance belges et connu sous le surnom de ‘Beurlys’. La valeur actuelle des 250 GT modélisées par Pininfarina est estimée entre 1,2 et 1,6 million d’euros.

Citroën 2CV Sahara AZ 4/4 ‘64

Une autre voiture inextricablement liée à notre pays : la Citroën 2CV Sahara, construite à Bruxelles. Seules 700 unités y ont été construites. Ce qui rend cette aventureuse 2CV si spéciale, c’est son architecture bimoteur, avec un moteur boxer refroidi par air à l’avant et à l’arrière (d’où le nom Bimoteur 2CV). On peut accuser les Français de beaucoup de choses, mais pas d’absence de créativité technologique….

Ferrari Enzo ‘04

L’hommage ultime au fondateur Enzo Ferrari, telle était l’intention derrière la Ferrari Enzo lancée en 2002. Maranello a sélectionné 399 clients (souvent propriétaires d’une F40 et/ou d’une F50) qui ont été autorisés à « acheter » l’une des F1 homologuées pour la route et dotée d’un moteur central V12. Le pape Jean-Paul II a reçu le 400ème et dernier exemplaire en cadeau, non pour se distraire au Vatican, mais pour le vendre au profit d’une bonne oeuvre. La valeur d’une Ferrari Enzo – qui coûtait plus de 800.000 euros au moment de son lancement – a presque doublé en quinze ans, ce qui signifie que ce modèle bien conservé devrait lui aussi rapporter environ un million et demi d’euros.

Pour plus d’informations sur la Zoute Sale, ou pour commander le catalogue officiel de la vente aux enchères, surfez sur ce site.