Essai Golf Sportsvan : paradoxale mais judicieuse

743

Sportsvan_009-optimized

C’en est terminé de la Golf Plus. Sa carrière a connu un point final lors du Salon de Francfort 2013, lorsque Volkswagen a dévoilé le concept Sportsvan. Un nom qui interloquait déjà à l’époque. Aujourd’hui, après avoir fait l’essai de cette nouveauté, on comprend aisément la voie empruntée par VW.

Art moderne

En matière d’image, la Golf Plus n’a jamais été très à la page, évoquant une clientèle plus âgée cherchant un véhicule simple, pratique et doté d’une assise haute. Son vieillissement fut précoce. L’équipe chargée de sa succession disposait donc d’un seul mot d’ordre : le dynamisme.

Rayon maquillage, Volkswagen a étiré la Golf en hauteur. Par conséquent, ce petit monovolume ne déborde pas de personnalité, mais les formes rondouillardes et paresseuses de la précédente génération ne sont plus qu’un lointain souvenir.

Pratique avant tout

Sportsvan_035-optimizedGrâce à la nouvelle plateforme modulaire de Wolfsburg, ses dimensions sont bien plus généreuses. Si le porte-à-faux avant perd quelques millimètres, l’empattement croit de plus de dix centimètres, alors que la longueur totale augmente de plus de treize centimètres. Bien entendu, c’est du côté du volume de charge et de la modularité qu’il faut se pencher. L’augmentation de l’empattement profite à l’espace aux jambes à l’arrière. La banquette coulisse sur 18 centimètres et son dossier est fractionnable en 40/20/40. Une commande dans le coffre permet de le rabattre sans se fatiguer. Dans cette position on découvre un plancher plat. Selon l’avancement de la banquette, celui-ci est malheureusement handicapé par quelques cavités. La partie centrale se rabat séparément de manière à accueillir des objets plus longs. Si le dessin de ce dossier offre peu de maintien, on appréciera son inclinaison réglable.

Enfin, le plancher du coffre est réglable et peut descendre 130 mm plus bas que le seuil. Le coffre de la Sportsvan gagne 76 litres lorsque la banquette est en position standard et jusqu’à 85 lorsque l’on la pousse au maximum vers l’avant. La capacité de charge maximale atteint 1.520 litres.

Prendre de la hauteur

Sportsvan_038-optimizedSi Volkswagen a pris le pli de donner un peu plus de dynamisme à cette Sportsvan, la position de conduite a néanmoins été maintenue. A titre d’exemple, l’assise est 59 à 85 mm plus haute que celle d’une Golf conventionnelle. L’accès aux places avant demeure donc très aisé, comme à l’arrière d’ailleurs, grâce aux larges portes. La Sportsvan se distingue par des surfaces vitrées de grande dimension, garantissant une bonne visibilité. Par contre, l’originalité du mobilier n’a rien de renversant. Certes la planche de bord est différente de celle de la Golf mais l’ensemble demeure donc froid, très hermétique. Une position difficile à tenir quand on s’adresse aux familles, face à des véhicules tels que les Citroën Picasso.

Choix multiples

Une poignée de motorisations sont disponibles. Le petit 1.2 essence turbo est disponible en 85 et 110 chevaux, alors que le 1.4 laisse le choix de 125 ou encore de 150 chevaux. Puissance identique pour le sommet de la gamme en diesel, le 2.0 CRTDI. En dessous, le 1.6 CRTDI offre 90 ou 110 chevaux. Les deux motorisations les plus puissantes nous sont passées entre les mains. L’essence se distingue par sa douceur et son agrément, alors que le diesel séduira les amateurs de reprises musclées. Son couple de 320 Nm fait merveille, en particulier dans un véhicule plus léger de 90 kilos que la Golf Plus.

Le saut de génération est évident lorsque l’on aborde l’équipement. La liste est d’ailleurs assez longue. Le cruise control adaptatif, le freinage d’urgence, l’assistant au maintien de voie, direction à démultiplication variable, le châssis adaptatif réglable, les phares à faisceau adaptatif, l’assistant au parking avec détection du trafic dans l’angle mort, sièges ergonomiques réglables en quatorze directions… Si rien de tout ceci n’est inédit, Volkswagen a le mérite de les rendre disponibles sur un véhicule familial.

Plus de sport que de van

Sportsvan_009-optimizedSi sa dénomination peut paraître étrange, cette Sportsvan est plutôt bien nommée. La direction à démultiplication variable (option) déroute légèrement de prime abord mais se révèle très agréable. Côté châssis, Volkswagen fait très fort. La Golf Sportsvan donne une sensation de robustesse et compte sur un train avant précis et incisif. L’amortissement travaille avec ordre et se tient plutôt bien, même sur chaussée sinueuse lorsque le rythme augmente. Le Dynamic Chassis Control de nos modèles d’essais nous permettait par ailleurs de constater la polyvalence des réglages. Bref, ce « van » qui n’en est pas un est suffisamment sportif pour en porter le nom. Bel effort face à l’engin mollasson qui l’a précédé.

En définitive, la Sportsvan se présente comme une Golf break plus modulable, plus compacte, offrant un accès à bord plus aisé. Peut-être trop sérieux pour certaines familles, ce monovolume propose un niveau de sécurité élevé et un éventail d’équipements étonnant. Plus dynamique que par le passé sans vraiment concéder au confort, elle se veut certainement la plus polyvalente des Golf.

 

Fiche technique : VW SportsvanMécanique :Architecture et cylindrée :                   4 cylindres diesel TDI BMT 1.968 cm³

Puissance :                 150 pk aan 3.500 tr/min

Couple :                     340 Nm aan 1.750 – 3.000 tr/min

Transmission :

Boîte de vitesse :         manuelle 6 vit

Roues Motrices :         avant

Roues :                      15″, 16″, ou 17″ alliage léger

Pneumatiques :          de 205/65/17 à 225/55/19

Châssis :

Train Av :                    Roues indép., McPherson

Train Ar :                     Roues indép, multibras

Freins Av :                  disques

Freins Ar. :                  disques

Performances :

0 à 100 km/h :              9,2 sec.

V-max :                        212 km/h

Consommation et CO2 :

Conso moyenne officielle :     4,3 l/100 km

Conso moyenne du test :        /     l/100 km

Emissions de CO2 :                112 g/km

Dimmensions :

Lxlxh :                         4,338/1,807/1,578 mètres

Empattement :             2,685 mètres

Volume du coffre :       500 – 1.520 litres

Volume du réservoir : 50 litres

Poids :                        1.492 kg

Tarif :

Entrée de gamme : 19.000 € €