Essai Alfa Romeo MiTo Quadrifoglio Verde : le trèfle à quatre plaisirs

736

32

Maintenant que Fiat a mis entre parenthèse le développement de Lancia, le line-up de la marque Fiat se concentre presque exclusivement sur la populaire 500, les Italiens vont mettre toutes leurs forces dans la bataille que mène Alfa Romeo. Marchionne, le big boss du groupe avance d’ailleurs 5 milliards d’euros pour la création de huit nouveaux modèles. Avec la MiTo Quadrifoglio Verde, se présente déjà un petit avant-goût de la stratégie milanaise : l’ADN sportif de la marque injecté dans une petite bodybuildeuse.

Une évolution du moteur essence 1.4 MultiAir, accouplé à la dernière version de la boîte de vitesses TCT (six rapports, double embrayage à sec), délivre 170 chevaux à un régime de 5.500 t/min et un couple maximum de 230 Nm dès 2.500 t/min (250 Nm en mode sport). Voilà l’essentiel de ce qui se cache sous le badge Quadrifoglio Verde. De jolis chiffres pour pour une petite boule de nerfs. Mais Alfa Romeo ne s’est pas contenté d’améliorer les prestations. Grâce à la technologie MultiAir, émissions et consommations sont également entrées en ligne de compte. En cycle combiné elles s’établissent respectivement à 124 g de CO2/km et 5,4 l/100 km. En comparaison avec la précédente Quadrifoglio Verde, ceci représente une réduction des émissions de 11% et de 10% en ce qui concerne la consommation.

140609_mito_23Ecologie et consommation n’avaient évidemment aucun lien avec les raisons pour lesquelles nous nous sommes avancés sur la ligne de départ du circuit de Balocco. Il s’agissait plutôt d’une question de faire rugir la mécanique et de pousser dans ses retranchements cette petite ecervellée. Les choses commencent fort dès la mise en route du moteur : un roulement de tambour qui ne peut être qualifié que de racy. Les ingénieurs ont développé cette sonorité, d’une part en respectant les normes, mais également en lui donnant un timbre collant avec son caractère. Sur papier, la MiTo est rapide (Vmax de 219 km/h et 0 à 100 km/h en 7,3 secondes). Cependant, on peut difficilement ranger ces chiffres parmi ceux des supercars. Cette litanie numérique passe rapidement à l’arrière-plan dès lors que l’on engage la petite italienne sur la piste de Balocco. Accélérations vives et changements de rapports exitants grâce aux palettes au volant. C’est un  jouet qui distille beaucoup de plaisir. La MiTo s’inscrit en virages de manière très intuitive et atteint ses limites sans sourciller. Il y a cependant un point noir : après quelques minutes de joyeuse chasse à la seconde, les freins Brembo semblaient ne plus pouvoir donner le meilleur d’eux-mêmes. Sur la route, nous roulions de manière plus raisonnable, étonnés par le niveau de confort. La suspension est suffisamment raide pour satisfaire le plaisir de la conduite sportive, offre toutefois un véritable niveau de confort.

Look

31Qui roule en Quadrifoglio s’attend également une MiTo qui ne la joue pas en mode mineur en matière de look. Cette dernière version se distingue par un caractère sportif apporté par un spoiler arrière, un parechoc doté d’un diffuseur, des coques de rétroviseur assombries, tout comme la grille de radiateur, les poignées de portes, les entourages des quatre feux. A cela s’ajoutent des jantes de 17″ en alliage dissimulant des étriers de freins rouges. La nouvelle peinture mat gris Magnesio, une teinte exclusive pour la MiTo Quadrifoglio Verde, renforce encore le côté agressif de cette MiTo et met en évidence le logo Quadrifoglio Verde situé sur le flanc, sous le rappel de clignoteur.

L’intérieur noir répond au style extérieur et reçoit en même temps quelques nouveautés tels qu’un volant en cuir doté de coutures contrastées, de nouveaux instruments avec le logo QV, un tableau de bord Competizione au look carbone et des tapis de sol spécifiques. Le frein-à-main et le levier de vitesses est garni de cuir avec des décorations blanches ou vertes.

37

La MiTo Quadrifoglio Verde 2014 reçoit également en série le nouveau système Uconnect avec écran tactile de 5″ et est également disponible avec un système de navigation TomTom. Enfin, l’intérieur peut être équipé de sièges Sabelt avec un dossier enveloppant en carbone réalisé via l’innovante technologie RTM (Resin Transfer Moulding).

L’Alfa Romeo MiTo est disponible dès maintenant au prix catalogue de 24.400 €.

Fiche technique Alfa Romeo MiTo Quadrifoglio Verde
Mécanique :
Architecture et cylindrée : 4 cylindres en ligne 1368 cm³ turbo
Puissance : 170 ch à 5.500 tr/min
Couple : 250 Nm à 2.500 tr/min
Transmission :
Boîte de vitesse : automatique à double embrayage TCT 6 rapports
Roues Motrices : avant
Roues : 17″
Pneumatiques : 215/45
Châssis :
Train Av : McPherson
Train Ar : Essieu de torsion
Freins Av : Disques 305 mm Brembo
Freins Ar : Disques 251 mm
Performances :
0 à 100 km/h: 7,3 sec.
V-max: 219 km/h
Consommation et CO2:
Conso moyenne officielle : 5,4 l/100 km
Conso moyenne du test : /
Emissions de CO2 : 
124 g/km
Dimmensions :
Lxlxh : 4,063/1,720/1,446 mètres
Empattement : 2,511 mètres
Volume du coffre : 270 litres
Volume du réservoir : 45 litres
Poids : 1.170 kg
Tarif :
Entrée de gamme : 24.400 euros