Eruption de puissance chez Aston Martin

379

Aston Martin Vulcan  (3)

Ne rêvez pas, vous n’en croiserez pas une seule sur la route. A l’instar des Ferrari FXX et McLaren P1 GTR, Aston Martin sort de son chapeau un véritable monstre, destiné à la piste afin de secouer un peu le Salon de Genève.

La lave a pourtant de quoi vous couler au coin de la bouche. Les 24 exemplaires de cette Aston Martin Vulcan seront motorisés par un bloc V12 de 7 litres développant plus de 800 chevaux. La base de cette bête n’est autre que la One-77 et sa structure en carbone. Et là où la concurrence joue de la transmission intégrale, électriquement assistée, Aston Martin fait dans le classique. Le V12 de la Vulcan n’est pas suralimenté. Sa puissance est transmise au sol par les seules roues arrière et Xtrac a été convié à participer à l’aventure pour faire la transition entre les deux.

Aston Martin Vulcan  (7)Si le traction control figure parmi la dotation de série, cet engin n’en reste pas moins une véritable pistarde. Répondant aux normes FIA, elle est équipée d’un différentiel à glissement limité de colossaux freins en céramique de 380 et 360 millimètres de diamètre et de pneumatique fabriqués par Michelin. La Vulcan repose sur le sol via des suspensions réglables à basculeurs.

Et si son design, avec ses ailerons, ses prises d’air et ses attributs belliqueux n’évoque a priori rien d’autre que la piste, il faut voir dans certains de ses détails une ébauche des futures Vantage ou DB9.

Concernant l’habitacle, Aston Martin garantit un large panel de personnalisations, malgré le fait que la plus part des éléments aient été évacués pour permettre à la Vulcan d’afficher seulement 1.350 kg sur la balance.