Live in Genève : la révolution chez Lexus

578

LEXUS_LF-SA_18_GENEVA_MS_2015

C’est un peu une surprise d’apprendre que Lexus présente à Genève un concept de citadine, peu de temps après que Toyota ait annoncé la mise au placard de sa séduisante petite iQ.

La marque invoque son 25ème anniversaire pour motiver la création de ce concept innovant, un véhicule citadin, ultra-compacte, 2+2, se voulant polyvalent.

Longue de 3,45 mètre, large de 1,7mètres, et haute de 1,43 mètre, elle promet maniabilité et agilité. Centrée sur son conducteur, elle met en avant le luxe et une expérience de conduite poussée. A demi-mot, Lexus indique que le concept LF-SA se tient à l’écart de la conduite autonome, mais insiste toutefois sur la modernité des technologies embarquées, connectivité y comprise.

Lexus compte également sur le design de ce concept LF-SA pour marquer les esprits. Très particulier, il met en forme le principe stylistique « Time in Design » dont Lexus prétend qu’il fait varier la perception du véhicule en fonction de l’angle de vue.

L’architecture 2+2 de l’habitacle donne clairement la priorité au conducteur et à l’utilisation souvent individuelle d’une citadine. Le siège conducteur est fixe mais le volant et le pédalier sont réglables. Le siège du passager avant, par contre, coulisse pour donner accès à l’espace arrière.

Le système multimédia inclut un écran digital façon hologramme intégré à l’instrumentation ainsi qu’un affichage tête haute largement dimensionné.

Vous voulez tout savoir des nouveautés du Salon de Genève ? Cliquez ici.