Live in Bruxelles : l’indéfectible Golf

505

Malgré le dieselgate, Volkswagen demeure l’un des acteurs principaux du marché belge, la Golf jouant une carte importante en la matière. Voilà pourquoi la mise à jour de la Golf est non seulement en position centrale, mais en plus dotée d’une sympathique teinte dorée.

Comme d’habitude chez Volkswagen, le facelift de la Golf ne vous fera pas tomber à la renverse. En effet, elle se contente de retouches au niveau des pare-chocs, de nouvelles optiques et d’ailes légèrement rectifiées. C’est donc à l’intérieur qu’il faut creuser pour dénicher la nouveauté. Comme la majorité des nouveautés du groupe allemand, la Golf 7 2ème du nom adopte le Virtual Cockpit, un écran de 12,3 pouces proposant 5 modes d’affichage et remplaçant le combiné d’instruments traditionnel. Volkswagen a également revu son offre de dispositifs d’info-divertissement et propose sur le dispositif le plus sophistiqué la commande vocale et surtout gestuelle ! Apple CarPlay, Android Auto et Mirrorlink sont bien sûr de la partie. Sous le capot, on note l’apparition d’un nouveau quatre cylindres essence de 1,5 litres de cylindrée, caractérisé par un turbo à géométrie variable ainsi que la désactivation des cylindres. Destiné à éclipser les 1.2 et 1.4 TSI, sa version la plus puissante développe actuellement 150 ch. Il consommerait 1l de moins que le 1.4 aux 100 km et sera doublé d’une version BlueMotion plus sobre encore, grâce notamment à une fonction roue libre.