Range Rover Velar, le quatrième élément

639

Land Rover a présenté hier soir le quatrième rejeton de la famille Range Rover. Un Velar dont nous vous disons tout !

L’esthétique d’abord

Il ne faut pas avoir un œil d’experts pour déceler les traits de famille de l’engin. Esthétiquement proche du Range Sport, son profil nous indique toutefois que ce SUV de 4,8 mètres de long veut jouer une carte plus sportive, plus élégante, moins 4×4. Son capot long, son toit flottant et sa poupe très inclinée en témoignent. Très élancé, très pur, le Velar adopte des projecteurs avant matriciels à LED, ainsi que des poignées de portes affleurantes. On notera encore un Cx exceptionnel pour ce type de véhicule : 0,32 !

Les bases

Comme on pouvait s’y attendre, le Velar repose sur une plateforme modulaire, dont une majorité des composants sont faits d’alu. Un cosntrcution qui permet au solide gaillard d’afficher à peine plus de 1,8 tonne dans sa définition la plus légère. Situé entre l’Evoque et le Range Sport, l’engin campe sur un empattement de 2.874 mm.

L’habitacle

Pas de surprise non plus à ce niveau, Land Rover mise sur la technologie. Le Velar inaugure une nouvelle interface, matérialisée par deux écrans tactiles de 10 pouces, permettant de contrôle l’ensemble de l’info-divertissement. Land Rover maintient sa politique apaisante et raffinée pour ce qui concerne l’architecture et les matériaux utilisés dans l’habitacle. On notera toutefois un nouveau matériau, un type de tissu particulier, développé avec Kvadrat, une maison de design danoise. Pour ce qui est de l’espace, la Velar se présente comme une cinq places et revendique un coffre de 673 litres de volume.

La mécanique

Land Rover proposera quatre motorisations, deux V6, en essence et diesel, ainsi que deux quatre cylindres Ingenium, en essence et diesel également. Ceux-ci seront disponibles dans des puissances de 250 et 300 ch (essence), ainsi que 180 et 200 ch (diesel). La mécanique la plus sobre affiche 142 g de CO2/km et 5,4 l/100 km. Il sera encore possible d’aller voir plus haut encore, avec le fameux V6 suralimenté de 380 chevaux. Quoi qu’il en soit, toutes les motorisations sont accouplées à la fameuse boîte ZF à huit rapports.

4×4 toujours

Ce nouveau Velar s’appuie sur le Terrain Response 2 pour quitter les chaussées asphaltées, la suspension pneumatique étant livrée de série sur les versions équipées du V6. Le Velar pourra s’aventurer dans des gués, jusqu’à 65 cm de profondeur et profiter de ses 251 mm de garde au sol. Par ailleurs, le Velar est équipé de l’assistant au remorquage, facilitant les manœuvres en marche arrière.