Spa Classic 2017 en 36 photos et 3 vidéos

836


Après une légère baisse de fréquentation l’année dernière, Peter Auto a à nouveau battu son record personnel en attirant 20.000 spectateurs dans le paddock spadois. Vous n’en n’étiez pas ? Voici en photos et en vidéo ce que vous avez loupé !

 

QUATORZE COURSES !

Le spectacle en piste a été assuré par huit plateaux cumulant plus de 300 voitures. Particulièrement attendues, les berlines et les coupés de l’Heritage Touring Cup ont commémoré les grandes heures des 24 Heures de Spa, rappelant qu’à une époque – pas si lointaine – la course d’endurance belge se réservait exclusivement aux voitures issues de la grande série. A l’image de leurs ainés, les pilotes des BMW 3.0 CSL, Volvo 240T et autres Ford Escort ont pu s’affronter de jour comme de nuit, l’une des deux manches se disputant samedi soir tard… Ambiance magique ! D’endurance, il en était aussi question avec le Sixties’, le Trofeo Nastro Rosso, le CER 1, le CER 2 et le Group C Racing, cinq plateaux by Peter Auto qui ont rassemblé bon nombre de prototypes et de GT ayant disputé naguère les 1 000 kilomètres de Spa : Ford GT 40, Jaguar Type E, Shelby Cobra, Ferrari 250 LM, Porsche 962, etc. Des modèles plus modernes, comme une Audi R8 des 24 Heures du Mans 2001 ou une Maserati MC12 des 24 Heures de Spa 2005, ont animé des parades spectaculaires. Quant aux monoplaces, elles ont fait leur grand retour cette année grâce au nouveau plateau Euro F2 Classic qui a rassemblé 19 modèles ayant fait les grandes heures du Championnat d’Europe entre 1967 et 1978, ainsi qu’au plateau invité de Formule Vee qui a réuni 50 machines.

Vente Bonhams

On notera encore le succès de la vente Bonhams. Maîtresse de son sujet, la maison britannique avait rassemblé un superbe éventail de véhicules. A la suprise générale, la F1 Benetton de Piquet et Schumacher n’a pas trouvé preneur, au contraire d’une Mercedes-Benz 300 SL de 1958 vendue 1.127.000 euros alors qu’elle était estimée entre 600 et 800.000 euros.

Photos : Classic Racing, Fotorissima, SB et Stephanie Bezard