Dans l’ordre croissant, Kia dévoile ici au Salon de Francfort ses Picanto X Line, Stonic et Sorento.

Picanto X Line

La citadine se distingue par une garde au sol rehaussée de… 1,5 centimètres, par ses protections de passages de roue, par ses skis avant et arrière, ainsi que par des pare-chocs proéminents. Et si les décorations fluo de l’habitacle et des faces avant et arrière vous déplaisent, Kia annonce proposer plus de packs de couleurs contrastées.

Un an seulement après son lancement, la Picanto débarque au Salon de Francfort avec le moteur le plus puissant l’ayant jamais motorisé. Il s’agit du trois cylindres turbo 1.0 T-GDi. Il développe 100 chevaux à 4.500 t/min et 172 Nm de couple de 1.500 à 4.000 t/min. S’en tenant à 104 g de CO2/km et 4,5 l/100 km, elle abat le 0 à 100 en 10,1 seconde. Ce nouveau moteur est également introduit dans la sportive gamme Picanto GT-Line.

Stonic

La Stonic, une contraction de Speedy et Tonic (non, ce n’est pas une blague). Concrètement, il s’agit d’un SUV compact du segment B, partageant sa base avec la Rio et avec le SUV B récemment présenté, la Hyundai Kona. Pour se différencier de sa cousine, la Stonic compte sur le bien connu nez de tigre et une coiffe colorée disponible en cinq teintes. A l’intérieur, il souffle également un vent frais, emportant les mêmes éléments d’infodivertissement, de connectivité et de sécurité active.

Au lancement en octobre, la Stonic proposera quatre motorisations. En essence, le 1,25 l de 85 ch accouplé à une boîte cinq manuelle et un 1,4 l de 100 ch. Au sommet de la gamme, on attende le 3 cylindres 1.0 de 120 ch accouplé à une boîte manuelle à six vitesses (d’ici fin 2017 débarquera une automatique à double embrayage). La seule motorisation disponible en diesel est le 1.6 CRDi de 110 ch.

Sorento

Cette troisième du Sorento passe par la case facelift, adopte une nouvelle calandre, de nouvelles optiques et deux nouvelles teintes (Rich Espresso et Blue Gravity). La plus sportive version GT Line a droit à des étriers de freins rouges, ainsi qu’aux antibrouillards « ice-cube ». Kia annonce avoir œuvré à l’amélioration de la qualité perçue, grâce à plus de surfaces moussées, un nouveau volant à quatre branches et un petit écran pour la clim’.

Du point de vue technologique, le grand SUV coréen adopte le détecteur de factigue, les feux de route automatiques, l’aide au maintien de voie, la recharge de smartphone par induction ainsi qu’un système audio Harman/Kardon à 10 haut-parleurs. En matière de mécanique, les innovations sont rares mais essentielles : le Sorento remplace l’optionnelle boîte auto à six rapports par une boîte à huit rapports qui fait tomber les émissions de CO2 de 172 à 159 g/km.

SHARE