Live in Francfort : Volkswagen T-Roc

    39

    Nous vous avons déjà parlé du plan de développant Roadmap E du groupe Volkswagen, impliquant un investissement de 80 (!) milliards d’euros dans le développement de 50 véhicules électriques. De quel ciel va tomber ce budget astronomique demanderez-vous ? Avec ce T-Roc, vous avez une réponse sous les yeux.

    A l’échelle Volkswagen, le vaste public de la catégorie des SUV compacts a été délaissé très longtemps. Mais, d’ici la fin de l’année, le Tiguan sera soutenu par ce T-Roc 25 centimètres plus court. Un SUV du genre compact qui doit montrer les crocs face aux populaires 2008, Captur et bientôt Seat Arona, Kia Stonic, Citroën C3 Aircross,…

    Pour la base technique de ce T-Roc, Volkswagen fait logiquement appel à la plateforme MQB, dans une configuration pratiquement identique à celle de l’Audi Q2. Malgré des dimensions extérieures particulièrement compactes (4,23 m), Volkswagen promet un espace honorable pour cinq passagers et 445 litres de bagages. De quoi faire hésiter les acheteurs de la Q2, mais également ceux de la Golf…

    En transmission intégrale aussi

    Au lancement en novembre, Volkswagen proposera la T-Roc avec non moins de six motorisations. Pas de surprises de taille à ce niveau : 1.0 TSI de 115 ch, 1.5 TSI de 150 ch et 2.0 TSI de 190 ch, ainsi que les 1.6 TDI de 115 ch et le 2.0 TDI  dispos en version 150 ou 190 ch. Contrairement à un grand nombre de faux-off-roaders,  le T-Roc est livrable avec la transmission intégrale 4Motion, en série avec la DSG à sept rapports sur les versions les plus puissantes. Volkswagen ne donne pas de tarifs précis, mais indique un prix de lancement en Allemagne de 20.000 euros .

     

    SHARE