En plus des hybrides rechargeables annoncées, Skoda compte proposer non moins de cinq voitures électriques dans sa gamme d’ici 2025. Un des rôles essentiel de ce pla,n d’électrification est attribué à la Vision E, un crossover de taille moyenne attendu sur le marché dans les trois années à venir.

Lors des prochaines années, Skoda compte naturellement sur le récent Karoq pour doper encore ses chiffres de croissance, après quoi le constructeur tchèque planifie une réorientation à grande échelle vers les hybrides et les électriques. Au Salon de Shanghai, Skoda présentait pour la première fois la Vision E. Aujourd’hui,  à Francfort, c’est une évolution de celle-ci que nous avons le plaisir de découvrir. Les pierres angulaires demeurent celles de l’I.D. Crozz de al maison-mère Volkswagen, même si la cousine tchèque joue la carte de portes suicides antagonistes. Derrière celles-ci, on trouve un intérieur à la finition aboutie, dans lequel chaque passagers fait face à un véritable home cinema. La mise en production d’un tel équipement demeure un point d’interrogation.

Mais ce concept fait avant tout un énorme bond en avant en matière de conduite autonome, offrant une véritable conduite automatisée sur autoroute Manœuvres de dépassement et d’évitement, freinages et accélérations sont entièrement confiées au véhicule. En situations dangereuses, le conducteur est appelé à la rescousse. Atteignant le niveau 3 de la conduite autonome, cette Skoda communique automatiquement avec les autres véhicules afin de se prévenir les unes les autres des dangers.

Sommige journalisten doen wel heel erg hun best om een auto van alle kanten in beeld te brengen…
SHARE