Pourquoi des portes en verre sur la McLaren Senna ?

240

« Partagées », c’est ainsi que l’on peut au mieux qualifier les réactions du public lorsque McLaren a lancé la Senna. Les Britanniques se sont donnés pour mission de construire une monstrueuse bête de circuit homologuée pour la route. Par conséquent, chacune de ses lignes est faite pour en doper les performances. Mais la matière dont sont faites les portes, le verre dans ce cas précis, n’a pas d’impact considérable…

Quelle est donc la raison de la présence de ces portes de verre… sans doute plus lourdes que du carbone et certainement pas plus aérodynamique ? La réponse viendra du Directeur du Design de McLaren lui-même, Rob Melville, qui déclarait : « Elles augmentent les sensations. […] Quand vous traversez un village à faible allure, quand vous parcourez le paddock, cela semble plus rapide si vous voyez l’asphalte défiler au travers des portes. Et les sensations ne sont-elles pas essentielles quand il s’agit de super et hypercars ? »

Des chiffres ?

En préambule à sa présentation officielle à Genève, Woking a révélé quelques-uns de ses tours de forces : le 0 à… 200 km/h en 6,8 secondes (!) par exemple, ou une vitesse de pointe de 340 km/h. En évoquant le poids, on écarquille grand les yeux : 800 kilos… pour la charge aérodynamique de la panoplie d’ailerons, dont le plus grand, à la poupe, ne pèse que quatre kilos. Masse totale ? 1.198 kilos ! Qui aurait envier d’aller au Delhaize avec cet engin ?