Live in Genève : la Honda CR-V dit adieu au diesel

396

Honda a dévoilé ce matin la cinquième génération du CR-V. Le grand SUV avance un intérieur valorisé (troisième rang de sièges compris) et avant tout une nouvelle palette de moteurs… dépourvue de diesel.

Il n’a pas échappé à Honda que les 7 places déguisées en SUV, à l’image des Skoda Kodiaq, Volkswagen Tiguan Allspace et Peugeot 5008, s’en sortent bien de nos jours. C’est peut-être aussi la raison pour laquelle, la cinquième génération du CR-V s’est donc consentie quelques centimètres de plus pour accueillir une troisième rangée de sièges. Sur le plan extérieur, le plus grand SUV de la gamme Honda reste fidèle à la majorité des codes esthétiques de son prédécesseur. Il n’y a bien que la façade arrière profondément ravalée qui évoque un véhicule facelifté. La grille de calandre est désormais active, question d’améliorer l’aérodynamique et d’accélérer la mise en température du moteur.

S’agissant de moteurs, Honda a consciemment choisi d’extraire le 1.6 diesel de l’offre. Sous le capot, on trouve dorénavant un bloc essence de 1,5 litres développant 190 ch, qui pourra être accouplé au choix à une boîte manuelle où à une auto CVT. Vraisemblablement, la palette de moteurs devrait être encore complétée en 2019 avec une nouvelle mécanique hybride, se composant d’un bloc 2.0 essence assisté de deux moteurs électriques.