Il vous reste quelques piécettes dans votre cochon et vous êtes un fan de F1 de la première heure ? Alors, organisez-vous pour être à Monaco le 11 mai. La Toleman TG184 avec laquelle Ayrton Senna remportait le GP de Monaco 1984 y sera mise en vente par Bonhams.

Senna a débuté sa carrière en F1 dans les rangs du méconnu team Toleman, dont les monoplaces étaient motorisées par des blocs 1.5 turbo à quatre cylindres de 600 ch. Un moteur dont il y a avait bien peu à tirer. En effet, les moteurs TAG de McLaren de l’époque délivraient plus de 650 ch en course.

Pour réaliser de bons résultats avec ces Toleman, il fallait donc que des conditions particulières, délicates. C’était le cas lors du GP de Monaco 84, noyé sous la pluie. Senna s’était qualifié à la 13 position en principauté. Et le Brésilien démontrait d’emblée son incroyable adresse sur la pluie, remontant rapidement ses concurrents. Après 19 tours, Senna était déjà deuxième… et remontait sur le leader, Alain Prost, avec un différentiel de 3 secondes par tour. Le pilote français n’était pas au sommet de son art sous la pluie et demandait à la direction de course d’interrompre l’épreuve.

Après 32 des 76 tours, lorsque Senna passait Prost, on présentait le drapeau à damiers aux pilotes. Le Brésilien pensait avoir remporté le Grand Prix. Or dans ces situations, le classement est arrêté sur le dernier tour parcouru dans son intégralité…

Prost contre Senna

Prost l’emportait donc… mais devait regretter plus tard l’interruption de la course. En effet, lorsque moins de 75 % de la distance prévue initialement est parcourue, les points sont divisés par deux. Prost perdra le championnat cette année-là, face à Nikki Lauda, pour un demi-point…

Senna devait donc se contenter d’une deuxième place. Mais sa réputation était faite. A la fin de la saison, le Brésilien partait chez Lotus, avant de signer chez McLaren en 1988. Senna y sera couronné à trois reprises en quatre ans, au prix de quelques duels d’anthologie avec … Alain Prost.