Au Salon de New York, Mini marche sur la corde raide entre deux raisonnements différents : elle veut attirer l’attention du public américain sur la Mini Electric attendue l’an prochain… en dotant une Mini ancienne d’une mécanique électrique. Une recette qui nous plait, même si…

Alors que cette mignonne Classic Mini Electric accumule les tours d’honneur sans émissions dans les rues de New York, à Oxford, les derniers préparatifs battent leur plein pour construire la véritable Mini Electric.

… vous l’aviez deviné : il s’agira bien entendu d’un unique exemplaire. Mini ne veut pas ou ne peut pas relancer la production de la Mini ancienne, c’est pourquoi elle utilise l’antique engin pour hameçonner le public à l’égard de sa déclinaison moderne, planifiée pour 2019, la fameuse Mini Electric. Mini ne dévoile pas encore lmes spécifications techniques, ce qui ne fait que confirmer qu’il ne s’agit bien plus d’un pur objet marketing que d’une véritable piste.

Toutefois, alors que cette mignonne Classic Mini Electric accumule les tours d’honneur sans émissions dans les rues de New York, dans la ville britannique d’Oxford les derniers préparatifs battent leur plein pour bâtir la véritable Mini Electric. Elle ne sera disponible qu’en trois portes et partagera d’importantes similitudes esthétiques avec le concept car dévoilé à Francfort.