Vixen GT : le fantôme belge (vidéo)

221

A moins de passer votre vie à sillonner les évènements pour oldtimer, il y a peu de chances que vous ayez déjà posé les yeux, voire entendu parler de « Vixen GT ». La Vixen GT – il n’existe qu’un exemplaire – est aujourd’hui aux mains du flamand Didier Van der Linden. L’engin a toutefois été enfanté en 1964 par le pilote Ian Stronach. Le Britannique s’était investit corps et âme dans la construction d’une biplace destinée au circuit, mais homologuée pour la route. En accord avec la toute britannique philosophie « light is right », il est parti d’un châssis tubulaire en aluminium, a emprunté la suspension à une Triumph Spitfire et montait enfin un moteur Ford de course de 160 ch à l’arrière. Avec pour résultat, une curiosité roulante qui fait, aujourd’hui encore, tourner les têtes. D’autant que maintenant, sous l’influence belge, son capot dissimule un bloc V8 Buick…