4 conseils pour éviter les files en vacances

325

Tout le monde les craint, les fameux week-ends noirs en direction du Sud. Chaque année, certaines routes françaises, italiennes et suisses sont massivement embouteillées. Et même si le bon Belge est un vrai champion des files, vous admettrez qu’il y des manières plus agréables de commencer ou de terminer ses vacances. Grâce à ces 4 conseils de VAB, vous avez une chance de voyager sans encombres (ou presque) !

1.       Partez le dimanche

Vendredi et samedi ne sont pas des jours idéaux pour prendre la route. Le dimanche, bien ! Evidemment, tout le monde n’a pas l’occasion de planifier son départ de cette façon, pas mal de lieux de villégiature proposant des locations de samedi à samedi.

2.       La patience est récompensée

Si vous quittez Bruxelles à 9 heures, direction la Provence, vous rejoindrez les axes les plus encombrés (A6, A7, A9) vers 13 heures. En France, la plupart des embouteillages commencent à se résorber vers 15 heures. Si vous avez donc la possibilité de partir vers midi, vous avez des chances d’éviter les plus gros bouchons.

3.        Ne roulez pas la nuit

Rouler la nuit n’est pas donné à tout le monde. Pour certains, c’est tout simplement à déconseiller. Ceux qui en sont capables doivent savoir que ce n’est pas toujours la meilleure option. En partant par exemple à 2 heures du matin en direction de la Provence, vous arrivez à 9 heures sur l’A6 et plus tard dans les alentours de Lyon et de l’A7, un axe de vacances sur lequel les voitures sont déjà pare-chocs contre pare-chocs dès 8h30. Par ailleurs, vous arrivez fatigué à destination et passez une partie de votre premier jour de vacances… au lit.

4.         Faire une étape ne permet pas d’éviter les files

Les personnes qui réservent une nuit en chemin sont en général plus souvent dans les embouteillages. Cela s’explique par le fait qu’ils partent généralement le vendredi après le travail et se retrouvent alors dans le trafic de pointe du soir. De plus, ils repartent souvent après un petit-déjeuner tardif et parviennent à nouveau aux points d’engorgement alors que les files sont déjà formées.