Voilà déjà 50 ans que Nissan colle le logo GT-R sur certaines de ses voitures. Pour fêter ce cap, les japonais sont allés demander conseil auprès d’Italdesign, le bureau de style que nous connaissons aussi de la ZeroUno Roadster.

La GT-R50 by Italdesign, une interprétation radicale de Godzilla signée par le bureau de style italien. Ses accents dorés (Energetic Sigma Gold), ses prises d’air latérales, ses larges passages de roues et ses imposantes épaules de carrosserie la rendent plus agressive et plus musclée que jamais. Les regards observateurs auront également remarqué que la hauteur de toit a fait une chute vertigineuse, toutes proportions gardées, de 54 mm.

Nissan GT-R50 ItaldesignItaldesign a également donné de sa personne en matière d’éclairage. A l’avant les étroits éléments à LED sont reliés à la grille de calandre, conférant à la GT-R50 un aspect venimeux. A l’arrière, les feux semblent séparés de la carrosserie en raison de leur entourage circulaire des plus fins… et du « trou » en leur centre. Ces quatre feux coiffés d’un aileron arrière réglable.

Turbos sous stéroïdes

Sous le capot de la Nissan GT-R50 by Italdesign, tout porte le signe de la force brute. Le bien connu V6 3.8 délivre maintenant 780 ch et 780 Nm de couple, grâce entre autres à deux turbos sous stéroïdes, dotés des technologies des voitures de course du GT3. Une transmission séquentielle renforcée, à six rapports et double embrayage, renvoie la puissance à des différentiels ayant subi les mêmes renforcements, pour transmettre la puissance aux roues avec la puissance et le couple que son statut lui imposent.

Trop belle pour être gardée pour soi, pensez-vous ? C’est pourtant ce que fera Nissan. Un seul modèle sera produit par Italdesign !