Le weekend dernier les bruits de pit lane allaient bon train sur le circuit du Hungaroring. Notre compatriote, Stoffel Vandoorne pourrait perdre son baquet avant même le Grand Prix de Belgique. Un nouveau mythe des paddocks, ou le West-Flandrien doit-il se faire du souci et ce malgré une belle prestation hongroise ?

Malgré son nouveau fournisseur de moteurs – McLaren a abandonné le très critiqué bloc Honda pour celui de Renault –Stoffel Vandoorne reste à la peine cette saison. Il n’a pas réussi à empochez plus de huit points au championnat, ce qui le relègue à une 16e place du classement provisoire, loin derrière son équipier Fernando Alonso (9e avec 44 points). Bien que personne ne doute du talent intrinsèque de notre espoir belge – sans ses problèmes de boîtes de vitesses, Vandoorne aurait pu atteindre une belle 9ème place en Hongrie – la patience de l’écurie McLaren semble arriver à épuisement. Plus encore : selon certaines sources, notre compatriote pourrait se voir éjecter au cours de la pause estivale. Juste avant « son » Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps, nota bene.

Officiellement, McLaren déclare actuellement que de telles allégations n’ont aucun sens, mais tant Zak Brown (qui veut confier le volant de Vandoorne à la pupille de McLaren Lando Norris d’ici 2019) que son équipier Fernando Alonso (qui aimerait pouvoir compter sur le pilote Carlos Sainz Jr à ses côtés) seraient en pleines manœuvres de lobbysme pour faire trébucher Vandoorne plus vite que prévu. Cela signifierait une fameuse gifle psychologique pour Vandoorne, même si d’autres teams (dont Sauber) convoitent le Belge depuis quelques temps déjà…

Photo : Stoffelvandoorne.com