Les 7 perles de Pebble Beach 2018

571

A cette époque de l’année, l’essentiel de l’actualité automobile se bouscule sous le soleil californien, lors de la Monterey Car Week, point fort du calendrier américain. Et compte tenu du potentiel que représente la clientèle chez l’Oncle Sam, les constructeurs européens nourrissent de grandes ambitions à l’idée de traverser l’Atlantique.

BMW Z4

Si la BMW Z4 n’est pas la nouveauté la plus spectaculaire de Pebble Beach, d’un point de vue commercial, elle est certainement la plus importante. La biplace allemande, dont vous savez tout depuis peu, semble camoufler avec un certain naturel les gènes qu’elle partage avec sa cousine, la Toyota Supra. Il ne serait pas question de véritable version M, mais le six en ligne de 340 ch de la M40i devrait faire figure de référence parmi les roadsters sportifs. Arrivée sur le marché : au printemps prochain.

Bugatti Divo

Molsheim a également mandaté une délégation en Californie cette année. Pour les Français, Pebble Beach était l’occasion de présenter la Bugatti Divo, une méga-hypercar, conservant le W16 de 8 litres et 1.500 ch, bénéficiant de modification de suspensions, d’adaptations du châssis et de mises à jour de la partie aéro. Bugatti en produira 40 exemplaires, chacun tarifé 5 millions d’euros. Vous l’aurez deviné, elles sont déjà toutes réservées.

Lamborghini Aventador SVJ

Bien que la Lamborghini Aventador ait atteint le crépuscule de sa carrière, elle reste l’un des modèles les plus charismatiques encore disponibles sur le marché. A Pebble Beach, Lamborghini en a présenté une variante extrême, la SVJ (pour SuperVeloce Jota), dotée d’un V12 dopé à 770 ch, pour un poids de 1.525 kg seulement. L’aéro active ALA et la transmission intégrale doivent lui éviter d’atterrir en zone critique.

 

Mercedes-Benz Vision EQ Silver Arrow Concept

Ce Vision EQ Silver Arrow Concept est une nouvelle démonstration spectaculaire du potentiel esthétique que recèle l’histoire de l’automobile. Cet hommage à la « Rekordwagen » W125 de Rudolf Uhlenhaut, celle avec laquelle Rudolf Caracciola atteignait le record de vitesse de 432,7 km/h (en l’an de grâce 1938…), est bien entendu un concept électrique. Reposant sur des jantes de 26 pouces à l’arrière, la Vision EQ Silver Arrow fait usage d’un accu de 80 kWh et d’un moteur électrique délivrant approximativement 750 ch, l’autonomie  étant fixée à 400 km. Théorie pure, naturellement, la mise en production étant absolument exclue.

Porsche 911 Turbo Project Gold

Avec le « Project Gold », Porsche pourrait être accusée de plagiat à l’égard de… RUF et Singer, qui réalisent des Restomod de Porsche. Celle-ci, basée sur une 993 Turbo S, pousse un flat six atmosphérique de 3,6 l dans son sac à dos, pour une puissance totale de 450ch. La mauvaise nouvelle ? « Project Gold » restera également un one-off, mais sera vendue aux enchères le mois prochain lors de la « Porsche 70th Anniversary Sale » organisée par RM Sotheby’s, au profit de la Ferry Porsche Foundation.

Audi PB18 e-tron

L’Audi PB18 e-tron a également déjà eu droit à une revue complète sur AutoBuzz.be. Voilà qui ne nous empêche pas de la rajouter à notre liste de course (si seulement…). Intéressante à bien des égards, elle dévoile la vision à long terme d’Audi sur les plans du design et de la technologie, avec un réjouissant doigt d’honneur dressé à l’encontre de la conduite autonome.

Jaguar E-Type Zero

Pour conclure, nous noterons que Jaguar est également allé farfouillé dans la boîte électrique, cette fois avec une version voltée de la légendaire E-Type. La division Classic du constructeur Britannique a en effet annoncé que la E-Type zéro-émission sera mise en production. Il vous faudra toutefois fournir la voiture donneuse. Jaguar échange la mécanique classique avec un moteur électrique de 220 kW alimenté par une batterie de 40 kWh, annihilant les plaisirs des fuites d’huile et autres odeurs. Quant à savoir si elle doit encore être considérée comme une vraie Type E…

[wpml_language language="nl"] [/wpml_language]