De nombreux constructeurs voient l’arrivée de l’automobile électrique et autonome comme une occasion de laisser de côté toutes les lois en vigueur et de donner libre cours à leur fantaisie quant à l’automobile de demain. Volvo lance une bouteille autonome à la mer avec ce concept 360c, qui pourrait devenir la plaque tournante de vos déplacement dans les prochaines années.

Il arrivera un jour où nous devrons bien considérer l’actuelle génération automobile comme une forme primaire de civilisation. Alors que la voiture électrique et autonome trace peu un peu un nouveau jalon dans l’histoire automobile, les constructeurs (et tous ceux qui y voient une bonne affaire) n’échafaudent que trop volontiers des plans d’avenirs grandiloquents afin de démontrer aux générations futures qu’en l’an 2018, on n’était pas né de la dernière pluie. Après les Jaguar Future Type, Audi Aicon, Renault Symbioz et la multitude d’autres études de style qui emboitent ce pas, c’est à Volvo de dévoiler sa 360c.

Avec la 360c, Volvo démontre sa propre interprétation de la mobilité autonome, électrique, connectée et sûre. Grâce à quatre applications potentielles de la conduite autonome (un dortoir, un bureau mobile, une pièce de vie et un espace de divertissement)assemblées en un cocon futuriste, la 360c pourrait faire office d’alternative aux polluant trafic aérien de moyen courrier. D’accord, un véhicule est plus lent, mais tout pris en compte (le déplacement à l’aéroport, le parking, les bagages, l’enregistrement, les files à la sécurité, l’attente à la porte d’embarquement, les encombrants voyageurs et la tombola Ryanair) cette opportunité peut paraître alléchante, d’autant qu’elle offre un peu d’espace aux genoux.

Couvertures de sécurité

Comme le style maison le préconise, dans son exercice de réflexion, Volvo a accordé l’attention nécessaire au niveau de sécurité d’une telle forme de moyen de déplacement. Même autonomes, les voitures ne pourront éviter totalement les accidents de parcours. Les Suédois répondent à cette certitude par une série de « couvertures de sécurité », qui fonctionneront durant votre sommeil le plus épais comme une ceinture à trois points. Par ailleurs, les Suédois plaident pour une nouvelle norme mondiale, permettant une communication sécurisée entre les véhicules autonomes et les autres usagers de la route. Volvo évoque l’usage d’émissions de bruits, de couleurs, d’éléments visuels et de mouvements permettant de rendre perceptibles de l’extérieur les intentions du véhicule. Les autres constructeurs devraient donc se plier à adopter le même langage. Vous voyez qu’en 2018, on n’était pas complètement stupide ?