La Volkswagen Coccinelle à 1 million de dollars

349

Aux États-Unis, on trouve actuellement une Volkswagen Cox à vendre pour le montant astronomique de 1 million d’euros, soit 560 fois plus que la valeur catalogue initiale…

L’histoire de cette Cox noire a débuté au milieu des années ‘60, lorsque l’Américain Rudy Zvarich (37) entend dire que Volkswagen prépare une série de modifications pour l’année-modèle suivant de la Cox. Des modifications qui ne répondent pas vraiment au goût du fervent conducteur de la Beetle, et qui le poussent à acheter l’un des derniers exemplaires de 1964 pour prendre la suite du sien, datant de 1957. Au plus sombre de la nuit, Zvarich conduisait sa Cox – sans assurance ni plaque d’immatriculation – vers le hangar de l’un de ses amis, avant de la rapatrier deux ans plus tard vers sa propre grange, d’en changer les liquides et de la stocker sous un drap. Il y a des rituels connus pour chaque amateur d’oldtimers qui se respectent avant un long sommeil hivernal. Mais dans le cas de la Cox, le printemps suivant se fera attendre plus de 40 ans…

Alors que la collection de Zvarich prenait de l’ampleur au fil des années, la Cox restait des années durant laissée à l’obscurité, avec 22 miles (à peu près 35 km) au compteur ! Les accessoires livrés en série, les essuies-glaces et les enjoliveurs n’ont même jamais été montés.

En 2014, après le décès d’un Zvarich âgé de 87 ans, la brave Cox revint à nouveau sous les radars. En réalité, c’est le cousin de Zvarich qui a pris en charge la collection, sorti la Cox de sa capsule temporelle – poussant le compteur kilométrique à 23 km – pour la mettre en vente via un site web spécialisé. Espérons maintenant que Volksburg n’a pas réellement mis toutes ses économies dans les motorisations électriques…

Photos : Hemmings