Dans un monde où la technologie se développe à une vitesse intangible, où les nouveaux crossovers et petits SUV poussent comme des champignons, le vieillissement des modèles n’est que plus rapide. Certainement lorsqu’il compte sept années de carrière. Il est donc grand temps pour un peu de renouvellement, a-ton pensé à Ingolstadt. Et voilà la nouvelle Audi Q3.

D’emblée, on est frappé par le fait que la Q3 glisse lentement en direction de la Q5, avec une croissance de 10 cm (jusqu’à 4,49 m) pour conséquence directe. Un pas en avant logique, compte tenu du fait que la Q3 compte désormais sur la Q2 à la base du segment SUV d’Audi. La Q3 semble donc avoir trouvé sa place dans la vaste gamme des baroudeurs urbains de la marque à l’étoile. Et grâce à l’introduction de la plateforme MQB, son empattement grandit également de 7,7 cm, au bénéfice de la modularité et de l’habitabilité.

Audi Q3Le chapeau melon haut-perché du passé est donc échangé contre un design plus ciselé. La calandre octogonale, les lignes du capot et les arches de roues hypertrophiées ne sont pas sans rappeler l’Audi Quattro originelle et lui offrent une apparence plus robuste. Les modifications sont plus ténues à l’arrière. La nouvelle bande lumineuse lancée sur les autres SUV Audi, les Q8 et e-tron, demeure au rendez-vous.

Pleine de style ou pleine d’excès ?

Et la Q3 sait également se différencier de ses grandes sœurs, plus affairiste, qu’Audi a lancé cette année. Ainsi, l’habitacle de la Q3 veut se montrer plus jouette, avec des bandes d’alcantara sur la planche de bord, autour des accoudoirs des portes et au niveau des sièges. Et cela ne s’arrête pas là, jetez un œil aux accents métalliques entourant les compteurs, l’écran central, l’ouvrant de la console centrale,… un excès pour certains, du joli pour d’autres.

Audi Q3

L’aménagement des deux écrans centraux que nous connaissons par exemple des A6, A7 ou A8 est également absent. La Q3 s’en tient à un grand écran central, plutôt agréable à l’œil, souligné par une série de boutons pour les fonctions les plus importantes, telles que l’airco. Une configuration que nous avons également découverte dans la nouvelle Audi A1. Sous son nez, le conducteur trouvera de série un combiné d’instruments digital (plus petit que celui de notre photo, en option) du plus bel effet.

Audi Q3A côté de son design rafraichissant, la Q3 sait également convaincre avec ses capacités pratiques, et plus précisément grâce à sa polyvalence. Ainsi, la banquette arrière coulisse vers l’avant, et ce sur une distance de 15 centimètres. Selon la position de la banquette arrière, le volume du coffre varie de 530 à 1.525 litres. Banquette avancée au maximum, la Q3 propose plus de volume de charge qu’un Q5. Par ailleurs vous avez également droit à un grand nombre d’espaces de rangements, dans lesquels vous pourrez perdre pas mal de vos avoirs.

Excellente entrée de gamme

Au lancement en novembre, Audi propose la nouvelle Q3 avec quatre motorisations : trois moteurs essence (de cylindrées de 1,5 ou 2 litres) et un 2.0 diesel de 150 ch combiné avec les transmissions aux roues avant ou intégrales. En décembre, s’ajoute le 2.0 TDI de 190 ch. En matière de démultiplication, la marque aux anneaux laisse le choix entre une boîte manuelle à six rapports ou une boîte auto S-tronic à sept vitesses.

Audi Q3Nous avons pris les commandes de l’entrée de gamme, le 1,5 litre TFSI de 150 ch (appelé “35” selon la nouvelle nomenclature Audi). Sur les routes sinueuses et vallonnées de l’Italie de notre essai, il manquait parfois un peu d’haleine. Il a toutefois largement ce qu’il faut pour le trafic belge. On peut dire la même chose de la boîte de vitesses S-Tronic : parfaite pour les voies belges, mais parfois hésitante en montagne.

La Q3 démontre d’emblée de bonnes qualités routières. Les ingénieurs, ont trouvé un sympathique compromis entre confort et dynamique de conduite et elle se maintient plutôt bien sur l’asphalte, comme la majorité des véhicules aux quatre anneaux. Une autre constante : le manque de feeling des directions Audi. Mais ne nous comprenez pas mal, grâce à un comportement plus qu’honorable, l’Allemande offre bien du plaisir.

Conclusion

On ne se rend compte du vieillissement de la Q3 que lorsque l’on la place à côté de celle qui lui succède. Tant sur le plan du design que de la connectivité et des aspects pratiques, Audi a fait un manifeste pas en avant. Elle se distingue également de la Q2 par son habitacle. La Q3 a donc toutes les cartes en mains pour reproduire le succès rencontré par la première génération.

Fiche technique BMW 318i
Mécanique :
Architecture et cylindrée : Quatre cylindres en ligne essence turbo 1,5 l
Puissance : 150 ch de 5.000 à 6.000 tr/min
Couple : 250 Nm de 1.500 à 3.500 tr/min
Transmission :
Boîte de vitesse : Automatique 7 rapports
Roues Motrices : Traction
Roues : 17″
Pneumatiques : 2015/65
Châssis :
Train Av : McPherson
Train Ar : Multilink
Freins Av : Disques
Freins Ar : Disques
Performances :
0 – 100 km/h : 9,2 sec.
V-max: 207 km/h
Consommation et CO2:
Conso moyenne officielle : N.C.
Conso moyenne du test : N.C.
Emissions de CO2 :
N.C.
Dimensions :
LxlxH : 4.484 / 1.856 / 1.616 mm
Empattement :
2.680 mm
Volume du coffre : 530 litres
Volume du réservoir : 58 litres
Poids : 1.570 kg
Tarif :
Entrée de gamme : 32.500 euros
Véhicule d’essai : N.C.