WRC Monte-Carlo : Ogier remporte le premier thriller de l’année

501

Sébastien Ogier a remporté son sixième Rallye de Monte Carlo, après une lutte de irréelle avec notre compatriote, Thierry Neuville… qui est passé près de la catastrophe, voire de la victoire en début de course.

Cette première manche du championnat WTC de l’année nous a déjà dévoilé une première tendance, celle d’une lutte à trois entre Ogier (Citroën C3), Neuville (Hyundai i20) et Tanak (Toyota Yaris).

Le top 3 tombait déjà dès la seconde journée de course. Tanak avait calqué son choix de pneus sur la première spéciale, annulée par les organisateurs en raison du public. Ogier et Neuville prenaient déjà le large, avant que Tanak ne soit encore ralenti par une crevaison. Entre-temps, Mikkelsen, Latvala et Loeb se battait pour la troisième place, ce dernier s’offrant même deux scratches. Esapekka Lappi et Pontus Tidemand jetaient le gant sur bris de suspension.

Thierry Neuville réalisait une course de premier ordre au Monte-Carlo, et en terminait à deux secondes à peine d’Ogier.

Comeback Tanak

Le samedi, deuxième journée de course, était marquée par le retour de Tanak, ainsi que par les sorties de route de Mikkelsen et Elfyn Evans. Deux contre-performances pour deux pilotes qui doivent se montrer en 2019.

Esapekka Lappi parquait également sa voiture en bord de route, en raison de problèmes moteurs. Entre-temps, Ogier et Neuville se battaient comme des chiffonniers, malgré une mauvaise interprétation d’une note qui coûtait à Neuville 20 secondes et offrait au Français .

Ogier vainqueur, Tanak sur le podium

Tanak attaquait comme un fou, pour revenir aux avant-postes, alors qu’Ogier et Neuville s’adonnaient à un mano à mano des plus honorable. Neuville revenait, de 4,3 sec à 3,3, puis 3,2, pour revenir à 0,4 secondes avant la dernière spéciale ! Pas de happy end, cette fois, Ogier maîtrisait son sujet et gardait la main avec un avantage de 2 secondes. chapeau bas au trio !

Qu’est-ce que le Monte-Carlo va nous apprendre ?

  • Sebastien Loeb a été engagé par Hyundai pour soutenir la chasse au titre mondial. Avec la quatrième place acquise ici, il montre qu’il a compris sa mission.
  • Citroën fête cette année son centenaire… et sa centième victoire en WRC. Départ symbolique d’une année symbolique ?
  • Toyota a marqué de gros point, avec trois pilotes dans le top 6, sans pouvoir s’immiscer entre Ogier et Neuville.
  • M-Sport et ses Ford font la grimace avec la 11ème place de Suninen et l’abandon d’Evans. La saison pourrait être longue…

Dans trois semaines, le WRC établit ses quartiers en Suède, pour le seul rallye sur neige.

Photos et vidéo : WRC.com