Facelift et nouveau diesel pour la Mercedes Classe V

168

La Mercedes-Benz Classe V, portée au nu par les taximen et les société de shuttle, a droit à une petite cure de jouvence. Le people carrier allemand bénéficie d’un nouveau moteur 2.0 diesel, en attendant une variante totalement électrique.

Sur les cinq dernières années, Mercedes a écoulé 200.000 de ces Classe V. Du coup, la renouveler n’était qu’un passage obligé, à peine perceptible esthétiquement (calandre redessinée, nouvelles teintes, nouvelles jantes), d’ailleurs.

A l’intérieur, même stratégie d’améliorations dans le détail, avec les ouïes de ventilation sous forme de turbine (merci à la Classe A) et les sièges luxe à l’arrière, désormais équipé d’une position couchée, du massage dorsal et du réglage de température. On est Mercedes où on ne l’est pas.

9G-Tronic

Les gros rouleurs apprécieront l’apparition de la boîte automatique 9G Tronic, mais également une nouvelle motorisation : l’actuel 2,1 l à quatre cylindres est remplacé par un 2 l diesel la dernière génération, un moteur qui joue dans une catégorie plus raffinée que celle de son prédécesseur. Au lancement, les clients ont le choix de versions 250d et 300d dans des puissances de 190 et 239 ch, la version EQV, « full-EV » suivra, partageant ses composantes techniques avec le récent eVito.