La Seat el-Born Concept dans les pas de la Volkswagen I.D.

372

La voie vers mobilité sans émissions est encore longue, mais nous pouvons tout de même être sûr du fait que le train électrique est en route. Après Volkswagen, qui dédie actuellement chaque cent à son électrification, Seat a également pu aller puiser dans les poches de l’argentier électrique de Volkswagen en vue du Salon de Genève. In your face, Elon ?

Il était certain que Seat et Skoda auraient un jour droit à leurs propres dérivés des ethnologies EV de Volkswagen. A Genève, la soeur espagnole de Volkswagen débarquer avec sa première itération de la Volkswagen I.D. actuellement nomée Neo, un monovolume faisant logiquement appel à la plateforme modulaire MEB. Le concept el-Born, portant le nom d’un quartier éponyme de Barcelone, paraît clairement plus sportif que son cousin allemand. Des éléments de ce concept comme la signature lumineuse devraient par ailleurs être repris sur des modèles Seat plus classiques, tels que la Leon.

Sous son design cab-forward, plaçant l’abitacle très en avant du véhicule, se cache un moteur électrique de 204 ch, alimenté par une batterie au lithium-ion de 62 kWh. Seat revendique une autonomie homologuée WLTP de 420 km, la recharge rapide (jusqu’à 80 %) ne devant pas prendre plus de 47 min. Sur le plan technique, les Espagnols équipent le monovolume d’une pompe à chaleur afin d’assurer une température agréable tout au long de l’année, en ménageant l’énergie stockée dans la batterie.

L’intérieur de la El-Born paraît classique face à l’extérieur. Observer toutefois l’écran d’info-divertissement de 10 pouces et l’absence de commande de boîte traditionnelle.

La el-Born promet une conduite semi-autonome de niveau 2, impliquant la capacité de se diriger, d’accélérer et de freiner seule. Son introduction est prévue sur le marché l’année prochaine.