Alors que l’on attendait à Genève la Série 3 Touring, BMW a lancé un assaut sur le Salon suisse avec des nouveautés variées et multiples.

BMW X3 xDrive30e

Un peu à la manière d’Audi, qui multiplie les déclinaisons plug-in hybrides d’un part de sa gamme, BMW engage également la vitesse supérieure en la matière, avec une X3 xDrive30e plug-in hybride devant parcourir 50 km sur l’énergie électrique et ne consommer qeu 2,4 l/100 km. Elle associe un moteur essence et un moteur léectrique pour une puissance combinée de 252 chevaux, pouvant grimper de 41 ch en exploitant toute la puissance du bloc électrique.

BMW 330e Berline

La berline fait un peu mieux que sa comparse haute sur pattes (qui l’eut cru ?), et affiche 60 km d’autonomie électrique mais surtout seulement 1,7 l/100 km, pour des émissions combinées de 39 g de CO2/km. Les données de puissance, boost électrique compris, sont identiques à celles de la X3 xDrive30e.

BMW X5 xDrive45e

Quant elle, la X5 fait appelle à un six cylindre, essence celui-ci. Combiné à son moteur électrique, ils développent ensemble 394 ch et avancent un rayon d’action de 80 km en puisant l’énergie stockée dans la batterie. Consommation et émissions ont été homologuées à 2,1 l et 49 g e CO2.

BMW 745e

Même combat pour la luxueuse Série 7, également disponible en version longue et en quatre roues motrices, affichant dans le meilleur des cas 2,1 l de consommation, 48 g de CO2. Son autonomie électrique s’étend de 50 à 58 km et sa mécanique est identique à celle de la BMW X5 xDrive45e.