Live in Genève : les marques japonaises, de la cavalerie aux vélos

98

Si Lexus résonne bien plus comme « hybride » dans l’inconscient populaire, les japonais sont également capables d’accoucher d’engins des plus bestiaux, dont la fameuse RC F Track Edition. Sa dernière évolution trône à Genève, avec son V8 de 5 litres 464 ch. La RC F démontre même des améliorations aéros, un poids en baisse (moins 80 kg),une suspension réglée différemment et quelques pincées de piment au niveau du look. Bestiale !

Chez Mitsubishi, outre le concept Engelberg Tourer, on mise sur l’ASX, avec un facelift concentré sur la calandre Dynamic Shield redessinée, un jeu de LED, un nouveau sabot de protection, en plus de nouvelles teintes telles que les « Red Diamond », « Sunshine Orange » en « Oak Brown ». Quant aux véritables nouveautés, elles se trouvent sous le capot : l’actuel moteur 1.6 essence est remplacé par le 2,0 l MIVEC à distribution variable. Les amateurs de boîte six opteront pour l’automatique CVT à six rapports, les autres se contenteront de la boîte cinq manuelle de série. A l’intérieur, c’est le système d’infodivertissement qui bénéficie de l’opération avec une augmentation de taille à 8 pouces et la navigation TomTom avec infos en temps réel. On attend encore les prix, alors que les premières livraisons sont prévues avant l’été.

Toujours chez Mitsubishi, on retrouve le nouveau pick-up L200. Cette dernière mouture adopte le langage Dynamic Shield, à l’instar des derniers concepts e-Volution et GT-Phev. Arches de roues plus larges et flancs plus musclés la distinguent de celle qui l’a précédé, ainsi que de la la Fiat Fullback techniquement comparable. La L200 adopte bien entendu des technologies destinées à la moderniser, dont l’avertisseur d’angles morts, l’avertisseur de trafic transversal arrière, la caméra à 360° avec avertisseur. On note également d’une boîte auto à six rapports remplacent la boîte auto à cinq rapports, de plus grands disques de freins et une suspension arrière légèrement modifiée. Des amortisseurs surdimensionnés doivent hisser le confort du châssis-échelle à un niveau plus proche de celui de l’automobile conventionnelle. Le bon vieux 2,4 litres ua mazout étant obsolète, il a été remplacé par un 2.2, dont nous ne disposons pas encore des spécifications.

Pour ceux qui voyagent volontiers en voiture… pour voyager en vélo, Toyota a créé une version TREK de sa nouvelle Corolla. Un projet mis sur pied avec la collaboration du fameux constructeur de cycles. La Corolla TREK dispose d’une garde au sol rehaussée de 20 mm. Uniquement disponible dans une version break Corolla Touring Sports dotée d’attributs pseudo-baroudeurs, comme des inserts de protection avant et arrière, des jantes de 17 pouces spécifiques, des vitres teintées et à l’arrière, les anti-brouillards et les feux à LED.