Les 10 meilleurs investissements auto des dernières années

420

Vous aurez lu dans notre rubrique « Classic » que la valeur de certaines anciennes explose littéralement. Mais des exemplaires plus modernes apparaissent également comme de bons investissements. Dans la foulée du Salon de Genève, l’entreprise anglaise JBR Capital – qui se concentre sur le financement de véhicules exclusifs – a compilé les dreamcars dont la valeur a le plus augmenté depuis leur présentation à Genève lors des 10 dernières années.

La rareté est bien entendu un facteur essentiel dans l’estimation de la valeur. Il est donc logique que l’exemplaire numéro 1 de la liste ait été vendu à un nombre (très) limité d’exemplaires : la Lamborghini Veneno (photo ci-dessus). En 2013, Sant’Agata Bolognese en assemblait 5, dont 3 pour des clients. A l’époque, Lambo demandait 2,6 millions de Livres, mais le modèle est aujourd’hui évaluée à 7,3 millions, soit une croissance de 180 %.

Aux deuxièmes et troisièmes places on retrouve également des engins rares, exclusifs et chers avec la Ferrari LaFerrari (109 % plus cher) et la Koenigsegg One:1 (+100 %). Le seul bolide à peine payable de la liste, n’est autre que la Porsche Cayman GT4 en sixième position. Depuis son lancement en 2015, la valeur du modèle a cru de 31 % (de 65.000 à 85.000 Livres).

Pas toujours de bons investissements

Il semble toutefois que toutes les sportives ne soient pas de bons investissements. Pour la Maserati Quattroporte lancée en 2013, on ne demande plus que 29 % du prix requis il y a sept ans. Maserati assemblait bien sûr plus d’exemplaires que Lamborghini avec sa Veneno, ayant pour conséquence une exclusivité à l’effet bien moindre. Les Aston Martin Vantage S (moins 45 %) et Jaguar F-Type SVR (moins 32 %) ont également beaucoup moins de valeur aujourd’hui qu’au moment de leur lancement.

Vous pouvez vous inspirer ci-dessous de la liste complète de JBR Capital. Les amateurs de quizz d’entre-vous pourront également trouver la liste sous forme de quizz sur le site de l’entreprise.