Porsche succombe aussi au SUV coupé

486

Il aura fallu attendre trois générations, mais la Porsche Cayenne est également disponible en format coupé. Alternative aux Mercedes GLE Coupé, BMW X6, Audi Q8 et Lamborghini Urus, la Porsche Cayenne Coupé en mime les technologie, tout en sachant se distinguer.

Porsche Cayenne Coupé

Le toit plongeant est bien entendu l’eyecatcher du Coupé. Un toit par ailleurs surbaissé de 2 centimètres. Pare-brise et montant A sont également un peu plus inclinés. Ses portes arrière redessinées et ses passages de roues élargissent l’arrière de l’engin de 18 mm, accentuant le caractère de coupé de l’engin.

Il faut souffrir pour être beau

Porsche Cayenne Coupé
Carbon Bubble

Pour réduire les désagréments pour les passagers arrière, la banquette a été rabaissée de 3 cm, de sorte que les passagers disposent également de suffisament de garde au toit. Il sera également possible de choisir le toit « Carbon Bubble », dont les deux vagues accroissent légèrement l’espace à la tête. Bien entendu, ce toit de carbone est incompatible avec le toit panoramique.

De 155 à 180 litres, c’est le volume que perd le coffre, passant de 770 l pour le Cayenne normal à 625 litres pour la version standard du Coupé et 600 litres pour la Turbo. Il faut souffrir pour être beau, non ?

Spoiler Alert

Porsche Cayenne Coupé

A l’arrière toujours, le spoiler adaptatif attire l’attention. Il se déploie de 135 mm à partir de 90 km/h, et accroit la déportance sur l’essieu arrière.

Palette mécanique

Sous le capot, deux moteurs sont disponibles au lancement. Un 3.0 turbo de 340 ch et 450 Nm qui sprinte de 0 à 100 km/h en 6 sec et un 4.0 V8 de 550 ch et 770 Nm. Ce dernier accomplit le sprint en 3,9 sec et plafonne à 286 km/h.

Porsche Cayenne Coupé

Attendu en concession à la fin du mois de mai, le Coupé sera également bientôt disponible en plug-in hybride.