Un nouveau maître à penser fait son incursion dans la veine du Restomod. Redux Leichtbau a construit ce que serait devenue la BMW M3 si elle avait continué à évoluer après la version Sport Evo. On ne peut s’empêcher de saliver !

La BMW M3 est une véritable légende ! Parce qu’elle a fait entrer Motorsport au faîte de l’univers automobile. Toujours une référence aujourd’hui, le bolide de route a été profondément coursifié. La M3 E30 est aujourd’hui la voiture de tourisme ayant remporté le plus de compétitions dans l’histoire du sport auto. Les images de ses exploits en DTM et en Rallye sont légendaires.

30 M3 Redux

Ce qui devait commencer comme un projet personnel pour Simon Lord, est devenu une entreprise artisanale. Redux va en effet construire 30 exemplaires de cet engin formidable. 30 exemplaires qui vont donner une suite aux dernières évolutions apportées par BMW. Toutes seront construites à partir de véritables M3 donneuses.

Matériel de pointe

Chaque voiture est méticuleusement dépouillée, réparée si nécessaire et renforcée au niveau du châssis. Redux y applique une suspension de chez EXE-TC Competition Suspension. la crème de la crème ! Les freins sont signés AP Racing, avec du six et quatre pistons et des disques de 355 et 330 mm. L’ensemble est dissimulé derrière de superbes roues en alu forgé.

Une M3 honorée pas violée

Pas question pour Redux de dénaturer le produit. Le moteur devait être le fameux S14, le quatre cylindres en ligne à 16 soupapes. Le commanditaire de ce premier exemplaire a fait le choix de la suralimentation. Pour atteindre une puissance proche des voitures de course de l’époque, sans porter atteinte à la fiabilité. Une hérésie à notre avis… Dans cette configuration, le quatre cylindres développe près de 400 ch et autant de Nm de couple.

Le bloc est accouplé à une boîte manuelle à cinq rapports approchés. Son différentiel arrière à glissement limité et les cardans ont été renforcés. Et les gommards sont signés Michelin, avec du Pilot Super Sport !

Finition de haut vol

Mais au-delà de ces modifications techniques, nous devons confesser un gros faible pour le niveau de finition. Un élégant mariage entre équipements de course et présentation soignée. Nouvel habillage intérieur, alcantara, sièges baquets, demi-arceau, combiné d’instrument compétition. Et puis, ce que l’on ne voit pas. Comme les éléments de carrosserie en carbone, les éléments de suspension fabriqués à la main…

Un bijou d’artisanat qui ne demande qu’à être molesté. Nous sommes candidats ! Et pour ceux qui sont candidats à l’achat, le prix est à la demande. Comme la configuration, d’ailleurs…